top of page

RÉCIT

Scierie résidentielle

En 1682, le fermier d'Unterheubachhof Georg Löffler a laissé une ferme près de la scierie à son beau-frère Georg Furtwängler.

Il a construit le bâtiment actuel dans le style d'une cour à un toit en tant qu'unité commerciale et bâtiment résidentiel.  Cela comprenait un grand moulin à deux vitesses alimenté par une roue à eau dépassée à 6 vitesses  mètres de diamètre. L'eau pour cela a été prise du Wolflochbach, où un déversoir a été construit et l'eau a été conduite à la maison au-dessus de la rue d'aujourd'hui au moyen d'un fossé exposé, puis via un canal en bois jusqu'à la roue hydraulique qui était du côté ouest, aujourd'hui terrasse. La roue à aubes identique fait toujours partie de la Hexenlochmühle et on peut imaginer la quantité d'eau nécessaire pour entraîner les deux processus de broyage.

A cet effet, une boulangerie a été installée dans la maison et une boulangerie exploitée.

Comme d'habitude à cette époque, une petite ferme en faisait partie. Celui-ci se composait d'une étable, d'une porcherie et d'un poulailler et assurait ainsi suffisamment de nourriture pour les résidents.

Les unités à usage commercial se trouvaient toutes au rez-de-chaussée, les pièces d'habitation étaient inhabituelles pour une cour de la Forêt-Noire à l'étage supérieur. Au-dessus de l'aire de battage où le fourrage pour le bétail était stocké.

La maison est restée dans la famille jusqu'en 1895, date à laquelle elle a été vendue puis mise aux enchères en 1906. Ceci à Max Fehrenbach, Kohlplatzbauer et en 1930 remis à son fils Karl, décédé en captivité russe. En 1958, la veuve transmet la maison à sa fille unique. En 1962, ils vendirent le bâtiment et le terrain au consul général Paul Nellen de Düsseldorf. La maison a été remodelée par lui à des fins résidentielles. Plus tard en 1987, après sa mort, son fils Peter Nellen est devenu propriétaire et a reconstruit à nouveau la maison. En 2001  Acheté par Gerold Schwär

La maison est un bâtiment classé, a été rénové par nos soins au cours des 20 dernières années à l'intérieur et équipé de fenêtres à battants dans les espaces de vie conformément aux exigences de la protection des monuments. De cette façon, nous avons pu conserver le bel aspect de la façade avec de petites fenêtres en treillis, mais aussi prendre en compte les exigences de la rénovation énergétique.

Comme lors de sa construction en 1682, la maison est encore utilisée aujourd'hui de diverses manières. Il y a une unité résidentielle, un appartement de vacances et des bureaux.

fonctionnement du moulin

Dans les premières années du 20ème siècle, le moulin était encore très actif. Deux processus de broyage avec les machines de nettoyage et de criblage associées étaient entraînés par une roue hydraulique de six mètres de haut. Il y avait un grand hangar au-dessus du ruisseau, qui servait d'écurie. En 1924, il a été démoli et utilisé pour construire la centrale électrique. L'eau de la scierie était également nécessaire pour cette centrale électrique. Dans la scierie, il ne restait plus qu'une meuleuse électrique.

A la scierie, le ruisseau descendant de Neukirch et Schweizersgrund se jette dans l'Hexenloch  coulant Heubach. Le Heubach, en revanche, a absorbé le Wolflochbach quelques centaines de mètres plus haut. Là où le chemin vers les deux Heubachhofs et les fourches Wolfloch, il y avait aussi une scie qui appartenait au Heubachhof. A cette époque, l'un des deux réservoirs de la centrale électrique du Hexenloch a été construit sur le Heubach.

Un barrage a été construit en face du moulin en direction de Neukirch, mais aujourd'hui seules des parties de la fondation sont conservées. Le mur du barrage à cette époque mesurait 6 mètres de haut et un réservoir allongé s'est formé en direction de Neukirch

Les derniers fragments de la canalisation sont encore visibles, des parties de l'ancien chemin de canalisation sont encore accessibles      

L'E-Werk a été construit entre 1924 et 1926 dans le trou de sorcière supérieur par MM. Burgbacher et Lütten de Triberg. Elle alimentait en électricité les communes de Neukirch, Waldau et Hinterstraß(Glashütte). De la scierie, l'eau était acheminée sur environ un kilomètre et demi dans des tuyaux en étain du côté droit du trou de sorcière. Ces tuyaux ont été tirés sur la pente par Max Braun et son père avec un treuil à main, puis transportés le long de la tranchée jusqu'au chantier de construction avec un chariot en bois à une roue. C'était un travail fastidieux et difficile. Ils ont également installé les lampadaires de Neukirch et Waldau jusqu'à Glashütte avec deux autres hommes.

À Noël 1925, il n'y avait pas de neige, de sorte que la ligne vers le Fernhof pouvait être achevée et la veille de Noël, les lumières électriques étaient allumées au Fernhof pour la première fois.

En 1933, le second parcours de meulage passe à l'électricité et la grande roue à aubes est démontée

le  La maison de la turbine à cette époque se trouve à environ 1,5 km en dessous de la scierie à la jonction jusqu'à la Wagnerstal. Aujourd'hui, il sert de résidence

bottom of page